Le Périgord Vert, couleurs vacances

Destination évasion pour cette région nature du nord Dordogne

De ses trois frères Pourpre, Noir et Blanc, le Périgord vert, ainsi qualifié par Jules Verne probablement pour la beauté de son patrimoine végétal, est la région située la plus au nord de la Dordogne ; il partage ses richesses avec la Haute-Vienne pour constituer le Parc naturel régional Périgord-Limousin.

La forme de ce croissant vert appelle à la gourmandise, au même titre que les spécialités locales venant parfumer et garnir les succulentes recettes : foie gras d’oie truffé, magret façon Rossini, tarte aux noix… Pour en découvrir un peu plus et rapporter quelques souvenirs inoubliables pour les papilles, rendez-vous à la Maison du Foie Gras à Thiviers, de la Truffe à Sorges et à celle de la Pomme à Lanouaille.

La truffe est un champignon incontournable de la gastronomie périgourdine. © OT Périgueux

La truffe est un champignon incontournable de la gastronomie périgourdine. © OT Périgueux

Balades sur terre et sur l’eau

Après tant de ripailles, il est facile d’éliminer les kilos superflus, dans cette nature aussi généreuse que ses habitants où les sports de tous ordres se pratiquent sans modération. Sur la terre ferme, il y a le choix avec plus de 2.500 km de sentiers balisés et d’anciennes voies ferrées réaménagées. Parfait pour les amateurs de VTT, de marche à pied ou encore d’équitation. Sur l’eau aussi, le choix est large. Il faut dire que le Périgord Vert est traversé par de nombreuses rivières.

A pied, à VTT ou à cheval, les possibilités de balades sont infinies. © Pays Périgord vert – Petite Souris Photographie

A pied, à VTT ou à cheval, les possibilités de balades sont infinies. © Pays Périgord vert – Petite Souris Photographie

Pêche et sports d'eau vive se pratiquent sur la Dronne. © PNRPL

Si celles-ci ont participé à l’activité économique de la région notamment dans la confection des couteaux de Nontron ou les nombreux moulins à visiter pour découvrir des activités artisanales traditionnelles comme la meunerie et l’huilerie, elles offrent aux amateurs de sports d’eau un terrain illimité. C’est le cas de la Dronne, « plus belle rivière de France » selon Élisée Reclus, où le canoë kayak et la pêche sont des incontournables. L’Isle offre également le calme de promenades en bateau, tandis que l’Auvézère ravira les plus téméraires avec ses nombreux passages d’eaux vives. Idéals lors des grandes chaleurs estivales, de nombreux espaces de baignade accueillent les vacanciers, tels les étangs de La Jemaye, de Mialet, Saint-Estèphe et Rouffiac.

Pêche et sports d'eau vive se pratiquent sur la Dronne. © PNRPL

Passions pour tous

Descendre les rivières bleues du Périgord vert, c’est découvrir des villes et des châteaux hors du commun. Les voyageurs ont alors rendez-vous avec l’Histoire à l’abbaye de Brantôme dont les lieux invitent à l’apaisement, dans cet environnement dénommé avec raison la Venise Verte du Périgord. S’installer dans l’une des nombreuses auberges pour déguster une spécialité locale en profitant de la fraîcheur des lieux reste un instant privilégié. Les amateurs d’art roman iront satisfaire leur passion à travers le Pays Ribéracois qui présente d’intéressantes églises à coupoles. D’autres édifices de l’époque, plus traditionnels, se visitent dans le Val de Dronne. Les férus d’artisanat se retrouveront eux dans la ville historique de Nontron qui a su conjuguer vieilles pierres et lieux contemporains.

Brantôme, surnommée la Venise verte du Périgord, est un véritable enchantement. © Spad'Zone

Brantôme, surnommée la Venise verte du Périgord, est un véritable enchantement. © Spad'Zone